· 

Observons ce que l'on dit

Observons ce que l'on dit.

Les mots soignent les maux ...

Notre langage peut nous donner pleins de clefs intéressantes, de pistes de réflexions et de prises de conscience.

 

Nous utilisons souvent des expressions du quotidien sans allez plus loin sur leurs sens, et pourtant ,elles pourraient nous donner des indications sur une non-compréhension d'un mal-être et sur qui (et comment) nous sommes .

Exemple (dans le cas où ces phrases reviennent souvent) :

     ~c'est un poids pour moi de tout gérer dans la maison ( et vous avez des problèmes de poids que vous ne vous expliquez pas)

     ~j'en ai pleins le dos de cette situation ( et vous avez des douleurs dorsales fréquentes)

    ~Je digère mal ce qu'il m'a dit ( prise de poids , ou problème d'aigreur )

Il y a souvent dans nos phrases pleins d'informations sur notre état d'esprit, mais nous n'y sommes pas souvent attentifs.

D'autres exemples nous donnent plutôt des indications de notre mode de fonctionnement:

    ~oui j'entends bien (lors d'une discussion et que vous acquiescer) ( vous êtes quelqu'un d'auditif)

    ~je vois... (lors d'une compréhension de ce que l'on vous explique juste oralement) (vous êtes plutôt visuel).

 

 

Les mots traduisent aussi des blessures (voir les 5 blessures émotionnelles qui empêchent d’être soi-même de Lyse Bourbeau)

on utilise souvent en portant la blessure d'abandon les mots : seul, absent , je ne supporte pas, on ne me lâche pas, j'ai laissé tomber, j'ai abandonné...

pour la blessure de rejet : nul , rien, disparaître, inexistant, pas de place, sans valeur ....

pour la blessure d'humiliation : digne, indigne, petit, gros , je suis pris, cochon, sale, (et certains gros mots dégradants)

pour la blessure de trahison les expressions : je suis capable, fais-moi confiance, je ne lui fais pas confiance, je le savais, j'avais raison, as-tu compris, écoutes-moi.

et les mots : associé, dissocié, séparé, quitté, c'est vrai, franchement....

pour la blessure d'injustice: pas de problème, justement, exactement, surement, toujours, jamais, correct, supposé, il faut , je devrais, extraordinaire, fantastique

et tous les superlatifs tels que : super bon, plus spécial, trop beau etc.

 

 

Il y a aussi ce que l'on nomme "langue des oiseaux" : 

la langue des oiseaux est un jeu sur les sonorités des mots et expressions que l'on utilise. Cette pratique est ancienne, et très prisée des alchimistes . Les mots nous en disent plus que ce que l'on imagine.

Leur sens caché peut amplifier leur sens premier, ou au contraire, s’y opposer. 

Voici quelques exemples : 

point commun = point comme un

migraine = mi graine

on sème = on s'aime                 

genoux = je nous

ange = en je

carpe diem = car paix dit aime

paraître = par être

lunette= lu net                                 

 

la mort = l'âme hors

tumeur = tu meurs

la matière = l'âme à tiers

terrien = t'es rien

passage = pas sage

maintenant = main tenant

apprentissage= apprentis sages

universelle =  uni vers elle


Prenons tout cela comme un jeu (je), une façon de s'observer,  pour mieux se connaitre (co-naître) soi-même (soi m'aime). ;)

Osez tout , soyez vous !

Aurore Cassard

Coach bien-être et bonheur

Développement personnel